HAKATA CHOTEN, passion gyoza et bouillon

Qu’on se soit fait avoir par le « marketing » ou pas, le prix remporté par ce chef au Japon pour ses gyozas nous a convaincu d’aller tester tout ça !

Deux adresses existantes pour Hakato Choten, mais qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il canicule, la queue continuelle de celle située à Opéra nous amènera tester la nouvelle à Châtelet.

Une cuisine à découvert, une odeur qui nous amène dans de nouvelles contrées, un menu comptant l’histoire des mets proposés, rien qu’en s’installant, une belle façon d’entrer dans le vif du sujet.

hakata choten restaurant chatelet gyoza paris hakata choten paris chatelet gyoza

Côté gyozas, fameux raviolis chinois ici au porc, nous nous sommes partagés entre les classiques et les gyozas au miso piquant du chef… Magnifique ! Une cuisson maitrisée, avec son côté vapeur comme son côté grillé. Nous ne connaissions pas ce miso piquant, je peux vous dire qu’il nous a bluffé, l’assaisonnement légèrement relevé y est parfait.

hakata choten paris chatelet gyoza nouilles

Côté ramen, le Hakato choten a pour spécialité le ramen au tonkotsu, un bouillon aux os de porc ayant mariné pendant plus de 24 heures. C’est très parfumé, au goût un peu trop prononcé pour nos papilles, mais je ne doute pas que pour les spécialistes, il s’agisse là d’un délice. Petit plus pour les nouilles maison, avec leur parfaite cuisson, à déguster en toute rapidité pour ne pas perdre le côté al dente.

Au niveau des prix, l’assiette de 5 gyozas oscillent entre 5 et 6e, compter entre 10 et 15e le bol de ramen.

hakata choten paris chatelet gyoza

Points forts :

  • les gyozas sauce au miso piquant du chef !
  • le service sympathique,

Point faible :

  • Légère odeur de graillon en sortant …!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *