KUAI, gua bao de toute beauté

Direction 2ème arrondissement, rue du Croissant. Une chronique de François Régis Gaudry plus tard (On va déguster – France Inter), je me retrouve devant cette petite cantine taiwanaise, à la devanture typiquement française, ne pas penser s’être trompé d’adresse.

La spécialité : le gua bao. C’est une petite brioche (comme une brioche chinoise mais ouverte telle une mâchoire), dont la fabrication sera ici faite à partir d’ingrédients bio. Une fois la pâte levée, la brioche est fourrée et cuite à la vapeur.

En guise d’entrée, mon choix se portera vers un gua bao fourré au porc mariné façon traditionnelle, avec ses cacahuètes (joie), et ses légumes croquants : on aurait presque envie de se lover dedans. La brioche est moelleuse et aérée, et la viande parfaitement relevée et caramélisée.

kuai restaurant paris gua bao kuai restaurant paris guabao

Nous prendrons ensuite une soupe toshomen au boeuf, des nouilles épaisses servies dans un bouillon (au choix également : porc, tofu, aubergines ou encore omelette de tomates). Il n’y a pas de doute, ici tout est fait maison ! Les pâtes coupées au couteau et cuites minutes ainsi que les saveurs du bouillon vous transportent loin de la pluie, loin de Paris (et ça n’a pas de prix) ! Et si vous préférez les nouilles sautées, on les a testées, elles sont tout aussi bonnes et épicées.

kuai restaurant paris nouilles guabao

Ajoutez à ce menu une bière, on s’en sortira pour 16€ par tête, sans finir nos assiettes, et en ayant réservé via LaFourchette.

Point fort :

  • le goût,
  • le prix,
  • le personnel très accueillant!

Point faible :

  • un lundi soir pluvieux, nous étions peu nombreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *